Soleil, Soleil… c’est de l’OR que tu mets dans mon corps!

On parle souvent des méfaits du soleil alors que consommé avec modération et pour qui sait l’apprivoiser, le soleil est une mine d’or, une vraie source d’énergie céleste.

Boosteur de Bonne humeur et de bien être

Les jours couverts, notre humeur est maussade, surtout en hiver où l’ensoleillement est minimum. Notre horloge biologique a alors terriblement besoin de lumière !

Rien de plus énergisant le matin d’ouvrir les yeux avec le soleil! C’est la lumière reçue par nos yeux qui booste notre moral. Elle dope nos sécrétions de mélatonine qui vont influencer d’autres hormones comme la sérotonine, hormone de la bonne humeur, et la dopamine, hormone du plaisir.

Avec le retour des beaux jours, il est facile de faire le plein de lumière en s’exposant 10 à 15 minutes, sans lunettes de soleil à une heure où les rayons ne risquent pas d’abîmer vos yeux (avant 11 h et après 18 h).
Inutile de regarder le soleil en face, être dans la lumière suffit. Accessible depuis nos contrées nordiques car chez nous, en été, il y a 10 fois plus de lumière que la dose conseillée !

Régulateur de sommeil

Le soleil permet de mieux dormir. Grâce à des récepteurs situés dans la rétine, la lumière stimule ces mêmes sécrétions de mélatonine, hormone qui régule aussi notre sommeil. Elle est considérée comme le «Maestro » de notre horloge biologique, car de son bon fonctionnement dépend celui d’autres sécrétions hormonales.
Une sorte de réaction en chaîne mais à retardement puisque la mélatonine ne s’active qu’à la nuit tombée pour permettre à d’autres hormones d’entrer en scène toute la journée. Pour bien dormir la nuit, il faut avoir accumulé assez de lumière le jour, le pic de mélatonine étant à 3 h du matin.

Effet peau saine

Les infrarouges ont un effet antiseptique sur la peau comme un désinfectant naturel. Elle paraît donc plus nette au soleil tant que dure le temps des infrarouges : l’été. Attention toutefois pour les peaux à problème car le retour de vacances peut réserver des surprises désagréables. Les infrarouges assainissent la peau mais comme elle s’épaissit sous l’effet des UV,  les pores se bouchent et les boutons des peaux acnéiques resurgissent de plus belle. Le rôle parfois positif des infrarouges ne doit pas être confondu avec celui négatif des UV qui, à hautes doses, fragilisent le système immunitaire de la peau. Ils inhibent notamment la fabrication de protéines impliquées dans la protection contre le cancer.

Douce réparation des bobos dermatos

Le soleil est bénéfique contre le psoriasis et certaines autres maladies de la peau. Un bénéfice aussi pour les eczémas étendus quand la chaleur fait transpirer et dilue le sébum sébum qui hydrate les lésions.
Mais attention, le soleil n’est pas bon pour toutes les dermatoses, notamment la lucite et le lupus.

Des os sont plus solides

Le calcium est une molécule essentielle dans l’architecture osseuse. Son métabolisme et sa concentration sanguine sont régulés par la vitamine D ou calciférol. Mais pour se synthétiser, cette vitamine du soleil a besoin de soleil, en particulier d’UVB.

Le soleil recharge alors l’organisme en vitamine D qui:
– participe au maintien d’une bonne santé osseuse et dentaire,
– est essentielle à la croissance osseuse des enfants,
– contribue à l’absorption du calcium et du phosphore et à leur utilisation par l’organisme,
– participe au maintien des fonctions musculaires,
– intervient dans le processus de la division cellulaire.

Comme l’idéal dans ce cas est de s’exposer sans crème solaire, la lumière ne doit pas être trop forte pour ne pas risquer de coups de soleil, privilégiez donc les expositions entre 10 et 11 h et entre 16 et 18 h!Il ne s’agit pas de s’exposer pendant des heures : un ensoleillement de 15 minutes par jour sur le visage et les avant-bras suffit à déclencher sa synthèse.

Mute à grignoti-grignota

En hiver, l’horloge biologique bloque souvent. Normal : 1.000 lux d’intensité lumineuse contre 10.000 l’été, ça change tout. Par manque de sérotonine (hormone de la bonne humeur), le moral baisse et on grignote sucré pour se rassurer. En été, avec la luminosité, la sérotonine est au zénith et  on est moins tentés par le grignotage! Ce qui ne nous empêche pas reconnaissons le, d’être tentés par l’apéro…

Le soleil oui mais le vrai!

Attention à ne pas confondre soleil naturel et cabine de bronzage car le rayonnement des lampes est constitué  de 1,5% d’UVB et le reste en UVA, équivalent à un plein soleil tropical et qui se rajoute au temps d’exposition naturelle! Vieillissement accéléré de la peau garanti doublé de risque de cancer. La Fondation contre le cancer réclame d’ailleurs aujourd’hui la suppression pure et simple des bancs solaires dans notre pays. Pour l’association, ces appareils ne sont rien d’autre que des « machines à cancer ». « Elles augmentent le risque de cancer de la peau jusqu’à 75 % et provoquent à elles seules 143 cas supplémentaires de cancer de la peau en Belgique chaque année », explique le docteur Anne Boucquiau, responsable de la prévention de la Fondation contre le cancer.

Alors, let’s enjoy the sun mais toujours avec sagesse !

Attention, le soleil sans respecter les règles d’usages peut aussi être source de dangereux méfaits pour la santé et la peau !

 

Leave A Comment

Your email address will not be published.


+ 5 = 12